Autonomie

Lieux d'hébergement pour personnes âgées

Le choix du lieu de vie se fait en fonction de plusieurs critères, notamment, l'aspect géographique, le coût, l'état de santé ou encore l'urgence.

En effet, un changement de situation (un problème de santé, la perte du conjoint, etc) peut induire un déménagement plus ou moins rapide.

Un changement de lieu de vie demande de repérer les solutions existantes mais aussi de bien analyser ses besoins (par exemple, se rapprocher des commerces ou des transports en commun, trouver un établissement adapté à la perte d'autonomie).

Les Résidences autonomie, Les MARPA (Maison d'Accueil et de Résidence pour Personnes Agées), Les Petites unités de vie

Les résidences autonomie, ex-foyers-logements, sont des établissements à vocation sociale. Majoritairement gérés par des structures publiques ou à but non lucratif, ces résidences proposent aux personnes de louer un appartement, adapté à la perte d'autonomie, dans un ensemble de logement associé à des services collectifs.

Un décrêt du 27 mai 2016 définit une liste de prestations minimales délivrées aux personnes et choisies librement par le résident (dans le contrat de séjour): la mise à disposition d"une téléassistance, la possibilité de prendre un repas par jour ou de bénéficier d'un portage de repas, entretien des locaux collectifs, accès à une offre d'actions collectives et individuelles de prévention de la perte d'autonomie, accès à un service de blanchosserie...

Des prestations facultatives peuvent être proposées en option (par exemple coiffure, pédicure). Elles font l'objet d'une facturation séparée.

Les Résidences services

Les résidences services s'adressent à des personnes qui sont locataires ou propriétaires d'un logement au sein d'un ensemble de logements privatifs.

Ces structures privées, commerciales ou associatives, proposent à leurs occupants de solliciter les services, dans les mêmes conditions que pour tout autre personne vivant à domicile, pour prévenir ou accompagner la perte d'autonomie : service aide à domicile, professionnel para médicaux...

Les résidences services, en copropriété ou locatives, doivent distinguer les services non individualisables (facturées de manière forfaitaire) et les services individualisables (facturés en fonction de la sollicitation des services).

L' Accueil familial

L'accueil familial est un dispostif prévoyant l'accueil de personnes âgées de plus de 60 ans et de personnes majeures en situaiton de handicap par des accueillants familiaux à titre onéreux, à leur domicile. Ces professionnels sont agrées par le département.

Ce dispostif permet à l'accueilli de retrouver un lieu de vie dans le respect de ses habitudes de vie en sécurisant son quotidien. Sa perte d'autonomie doit être compatible avec ce mode d'accueil non médicalisé. Il ne peut pas y avoir de lien de parenté avec l'accueillant familial.

Dans le Tarn, un livret d'accompagnement en accueil familial rassemble toutes les informations importantes.

Bientôt disponible.

Les EHPAD, Etablissements d' Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, et USLD, Unités de Soins de Longue Durée

Les EHPAD sont des établissements, accueillants des résidents de plus de 60 ans, qui ont besoin d'aide et de soins au quotidien. Dans la plupart des EHPAD, les personnes ont une chambre et une salle de bain privative et les repas sont pris en commun.

Ces établissements, conventionnés avec l'Agence Régionale de Santé et le Département du Tarn, accueillent généralement entre 50 et 120 résidents.

Une liste de prestations minimales est établie : prestations d'administration, hôtelières, de restauration, de blanchissage mais aussi de vie sociale. Un accompagenemnt dans les actes essentiels de la vie (pour le lever, le coucher, la toilette, les repas,...) est effectué par le personnel de l'EHPAD en fonction des besoins. Les soins quotidiens peuvent être réalisés par l'équipe soignante de l'EHPAD sous le contrôle d'un médecin coordonnateur.

Le résident a le libre choix de son médecin traitant.

L'accueil peut se faire en hébergement permanent ou en hébergement temporaire, en fonction des structures.

Les EHPAD peuvent accueillir des résidents atteints de maladie Alzheimer et maladies apparentées.

Les USLD, sont aussi des structures d'hébergement. Elles sont adossées à un établissement hospitalier. Les personnes accueillies nécessitent une surveillance médicale constante. L'établissement s'occupe de la vie quotidienne et de la coordination des soins.

Dossier unique de demande d'admission en EHPAD

L' habitat inclusif et les différents habitats partagés

Des formules d'habitat partagé se développent pour répondre à la demande de personnes, ne souhaitant ni vivre seules ni intégrer un établissement d'hébergement.

Des dispositifs, comme les maisons partagés (marque déposée) ou de cohabitation intergénérationnelle, permettent aux personnes de bénéficier d'un quotidien partagé.

L'Habitat inclusif :

La Loi ELAN, du 23 Novembre 2018 et des textes parus le 24 juin 2019, ont précisés les caractéristiques de l'habitat inclusif : logement ordinaire où les habitants partagent des locaux communs, participent au projet de vie sociale et partagée, vivent à proximité de transports, des commerces et services diversfiés.

Ces dispositifs concernent en général entre 5 et 10 personnes, qui peuvent être locataires, co-locataires ou propriétaires.

Les logements adaptés au sein des logements sociaux

Les bailleurs sociaux proposent des logements à un coût modéré, adaptés à la perte d'autonomie.

La demande doit se faire à l'aide du formulaire officiel, pdf (408ko) dans la partie "complément à la demande de logement adapté au handicap et à la perte d'autonomie". La demande déposée est valable 1 an (à renouveler s'il n'y a pas eu de réponse).

Les personnes déjà colocataires dans le parc social peuvent demander une mutation au motif d'un handicap ou d'une perte d'autonomie.