Autonomie

Aide aux aidants familiaux

L’aide aux aidants familiaux recouvre l’ensemble des actions, services, dispositifs qui viennent soutenir l’aidant familial dans son rôle.
La loi d’adaptation de la société au vieillissement définit le proche aidant. Certains d’entre eux peuvent être qualifiés d’indispensables et non remplaçables.

Le « proche aidant » :

  • Peut être le conjoint, le partenaire avec qui la personne âgée en perte d’autonomie a conclu un pacte civil de solidarité ou son concubin, le parent, un allié ou une personne résidant avec elle ou entretenant avec elle des liens étroits et stables comme un voisin ou un ami.
  • Apporte à la personne en perte d’autonomie son aide pour une partie ou la totalité des actes de la vie quotidienne de manière régulière et à titre non professionnel.

1/ Le repérage du proche aidant :
Dans le département du Tarn, les aidants familiaux ont la possibilité d’être repérés de différentes manières :

  • Soit par l’équipe médico-sociale du département du Tarn lors de l’évaluation d’une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile.
  • Soit par un professionnel rencontré dans le cadre de l’accompagnement de leur proche (médecin de la consultation mémoire, Service d’ Aide et d’Accompagnement à Domicile, Equipe Spécialisée Alzheimer, SSIAD, Plateforme de répit et d’accompagnement, évaluateurs pour les caisses de retraites…).
  • Soit en imprimant et remplissant ce formulaire, pdf (392ko).

Dans tous les cas, le repérage du proche aidant ne peut pas se faire sans l’accord de la personne concernée.


2/ L’aidant indispensable et non remplaçable :
Le proche aidant qui assure une présence ou une aide indispensable au soutien à domicile d’un bénéficiaire APA et qui ne peut être remplacé peut ouvrir droit, dans le cadre de l’APA, à des dispositifs répondant à des besoins de répit.
La loi prévoit dans ce cas, un droit au répit : la majoration au répit et l'aide en cas d’hospitalisation de l’aidant.
 

1/ Une fois le repérage du proche aidant effectué,

les informations sont saisies dans une base de données informatique, accessible seulement par les services spécialisés du département.
Elle permet ensuite de donner de l’information aux aidants concernant des actions qui leur sont dédiées : les séjours de répit, la journée nationale des aidants, des réunions publiques, des formations, des groupes de parole….
Les actions peuvent être départementales ou plus locales.
Les informations sont transmises par courrier postal ou électronique.
Le proche aidant a la possibilité à tout moment de demander à ne plus être repéré en tant que tel.

2/ L’aide au proche aidant d’un bénéficiaire de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile
Dans le cadre du plan d’aide APA, des aides peuvent être identifiées comme de « l’aide aux aidants ». Il peut s’agir, par exemple, d’heures de garde et d’accompagnement à domicile accordées pour permettre à l’aidant de s’absenter afin de pouvoir prendre des rendez-vous médicaux, faire des courses, exercer une activité professionnelle…

3/ L’évaluation de l’aidant indispensable et non remplaçable ne peut être étudiée que dans le cadre d’une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile.
Le bénéficiaire de l’APA, dont le proche aidant a été évalué comme indispensable et non remplaçable, le voit mentionné sur son plan d’aide et reçoit une information détaillée sur les aides mobilisables dans ce cadre : la majoration au répit et l’aide en cas d’hospitalisation. Concrètement, cela peut permettre de prendre en charge du relais à domicile. Il est également possible de financer des dépenses d’accueil de jour, d’hébergement temporaire en établissement.

Dans ces deux cas, avant de pouvoir les mettre en œuvre, il convient de solliciter l’accord de l’équipe médico-sociale. La demande doit se faire par écrit, par courrier ou courriel :
Maison Départementale de l’Autonomie
SMSEA
221 avenue Albert Thomas - 81000 ALBI

smsea.mdaping@tarnpong.fr

4/ Pour les personnes non bénéficiaires de l'APA

Il existe des dispositifs mis en place par les caisses de retraite prinicipales et complémentaires.

En savoir plus

En cas d’accord ?

Dans le cadre de l’APA, concernant les aides identifiées de l’aide aux aidants, elles sont financées tous les mois, en allocation, comme le reste du plan d’aide. Si elles sont accordées sur justificatif, la personne devra adresser la facture aux services départementaux pour remboursement.
Concernant les aides relatives à l’aidant indispensable et non remplaçable, une fois l’accord donné par le département pour une période spécifique, le proche aidant peut faire parvenir, par courrier ou par mail, les factures au service administratif pour la prise en compte des dépenses engagées.

En cas de rejet ?

Concernant les aides accordées au titre de l’aide aux aidants ou à la reconnaissance de l’aidant indispensable et non remplaçable et les aides qui s’y rapportent, les voix de recours sont les mêmes que celles relatives aux demandes d’Allocation Personnalisée d’Autonomie.