Autonomie

Financement d'un hébergement temporaire

Lorsqu’une personne est accueillie en EHPAD, en USLD ou en Accueil familial, de manière temporaire, un paiement va lui être demandé.
Cet accueil peut se faire jusqu’à 90 jours par an (de manière fractionnée ou pas). La tarification se fait en fonction du nombre de jours.
Pour faire face à ces dépenses, certaines aides peuvent être sollicitées.
Le coût de l’hébergement est souvent source de questionnement pour la personne hébergée et son entourage.
Il est donc important de repérer comment fonctionne la tarification et quel est le reste à charge pour la personne.

Les factures se présentent de la même manière qu’en hébergement permanent dans ces mêmes structures. en savoir plus

Toutefois, la plupart des établissements ont un tarif hébergement spécifique pour l’hébergement temporaire.
 

Il est possible de bénéficier, sous certaines conditions, de différentes aides financières :

1/ L’Aide au logement, versée par la CAF ou la MSA, en fonction du régime d’assurance maladie ou de sa caisse de retraite principale de la personne.

Elément important : « Lorsque toutes les conditions sont remplies, l’aide au logement est versée dès le mois suivant. Aussi, dès l’entrée dans les lieux, ne tardez surtout pas à faire votre demande. » Source : caf.fr

Le montant de cette aide varie en fonction de nombreux critères, notamment le tarif hébergement, les ressources de la personne, la détention d’une Carte Mobilité Inclusion Invalidité.

Elle peut donc être sollicitée pour des séjours supérieurs à 1 mois.

2/ Aides Ponctuelles des caisses de retraite principales ou complémentaires

Certaines caisses de retraite principales ou complémentaires peuvent participer au financement de séjours d’hébergement temporaire d’une personne âgée notamment dans le cadre de l’aide aux aidants.

Conseil : Se renseigner auprès de sa caisse retraite

3/ Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile en savoir plus

4/ Prestation de Compensation du Handicap

Elle peut intervenir pour une personne en situation de handicap hébergée chez un accueillant familial pour l’aider à assumer les indemnités pour sujétion particulières.

5/ Aide au répit

Concerne les personnes proches aidants accompagnants une personne bénéficiaire de l’APA à domicile et reconnues comme Aidant Indispensable et Non Remplaçable lors de l’évaluation de la demande.

Cette aide est soumise à un accord préalable du conseil départemental.

6/ Aide sociale à l’hébergement

7/ Réduction d’impôts : D’autre part, si les résidents sont imposables sur le revenu, une réduction d’impôts peut s’appliquer dans certaines conditions.

= > https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-dans-un-ehpad/aides-financieres-en-ehpad/la-reduction-dimpot-en-etablissement-dhebergement

Les simulateurs à votre disposition :

Le site national « pour les personnes âgées »:

Le site national « pour les personnes âgées »

Le montant de l’allocation logement peut être évalué sur les sites de la CAF et de la MSA :